Où en sommes-nous du Développement du Pouvoir d’Agir des Habitants?

Le 17 mars 2017, les centres socioculturels de Poitou-Charentes étaient à Melle pour faire leur journée régionale. Il s’agissait de faire le point sur l’accompagnement du pouvoir d’agir des habitants dans nos associations, 3 ans après le congrès national de Lyon. Alors, ou en sommes-nous? 

La synthèse de la journée.

Dans  ce document, vous trouverez l’ensemble des propos de nos 4 intervenants de l’après-midi. Suzanne Rosenberg, Catherine Neveu, Chrystèle Sala et Jérôme Guillet.

Le bilan de la journée

Le 17 mars, nous avons donc rassemblé 107 personnes.

 
Ce qui a plu
>Les ateliers du matin : diversité et échange de pratiques
>L’intervention de Catherine Neveu qui a permis de resserrer les propos de l’après-midi.
>A la lecture des fiches, la journée a pu enclencher des cheminements individuels pour progresser dans les pratiques.
>La question simple mais efficace de Suzanne Rosenberg : « Pourquoi ? ». Celle-ci résonne encore dans certains échanges.

Ce qui a déplu
>Les participants avaient consciences de l’intérêt des intervenants mais le format n’a pas permis de valoriser les échanges et les propos. Le principe des questions a annihilé les échanges et n’a pas permis de construire un échange constructif.
>Des personnes se sont senties « larguées » lors de la rencontre de l’après-midi. Sentiment qu’il fallait déjà être « expert » du Pouvoir d’agir. Les mots étaient trop savants.
>Les feuilles à remplir participants n’ont pas toujours été comprises.
>Les personnes qui sont venus seuls de leurs centres sociaux se sentent frustrés.
>Trop centrés sur les professionnels.

Ce qui a manqué
>Une restitution de ce qui se passe au sein du réseau et des centres en matière de DPA.
>La présentation des intervenants au début et chacune de leurs portes d’entrées
>Des réponses concrètes aux questions posées.
>Un format plus collaboratif et participatif l’après-midi. Le format « amphithéâtre » n’est plus approprié à nos échanges.
>Des ressources plus précises.

Perspectives pour l’avenir

Analyse des fiches retours :